JEUNESSE ÉDUCATION | MÉTROPOLE
20 avril 2020

Tourcoing : un collège high-tech au service des soignants

Nos collèges sont écolo, nos collèges sont solidaires... mais pas que ! Les collèges du Nord sont aussi high-tech ! Exemple à Tourcoing où le collège Mendès France s'est lancé dans la fabrication de visières de protection à l'aide d'imprimantes 3D.

En cette période de crise sanitaire, les initiatives solidaires fleurissent un peu partout sur le territoire. A Tourcoing, le collège Mendès France s'est lancé dans une mission pas comme les autres : fabriquer des visières de protection pour les soignants à l'aide d'imprimantes 3D. Quand le numérique se place au service de l'humain, cela donne une initiative solidaire plein de sens !

Visières solidaires

<br>

Nous sommes le collège le plus proche du Centre hospitalier Dron de Tourcoing. On s'est senti concerné par l'aide aux soignants ! , confie Hélène Hannoir, principale du collège Mendès France de Tourcoing. 300 masques ont déjà été fabriqués depuis deux semaines par l'équipe pédagogique, particulièrement impliquée.

Il y avait un désespoir des soignants et nous avions envie d'aider d'une manière ou d'une autre. Nous nous sommes inscrits sur une plateforme de soutien, nous avons discuté entre nous et nous avons rapidement estimé que nous étions en capacité d'aider en fabriquant des visières , ajoute Hélène Hannoir. 

Car une dynamique numérique est déjà à l'oeuvre au sein de l'établissement. Avec son fablab et des professeurs investis, ce collège, qui a déjà le label "collège connecté", n'a pas hésité à lancer cette initiative.

Il recevra très bientôt une dotation du Département dans le cadre d'un appel à projets collège numérique. De quoi aider au financement des 3 imprimantes 3 D.

Je ne suis pas une grande couturière mais utiliser une imprimante 3D ça, je sais faire !

Marieke Failla, conseillère principale d'éducation au collège Mendès France de Tourcoing.
<br>

Sur la base du volontariat, la principale, la conseillère principale d'éducation ainsi qu'un enseignant ont emmené chacun à leur domicile une imprimante 3D qu'ils font tourner toute la journée. 50 visières ont déjà été livrées à des kinés, dentistes, pédicures et à l'hôpital CH Dron voisin.

Je ne suis pas une grande couturière mais par contre utiliser une imprimante 3D, ça je sais faire ! Nous fabriquons une dizaine de visières chaque jour. Du matin au soir, l'imprimante tourne non stop, raconte Marieke Failla, conseillère principale d'éducation du collège Mendès France. Avec un peu de stock en matière première (des feuilles plastique), le prototype de la visière facilement récupéré... et c'est parti !

 A raison d'une dizaine de visières créées chaque jour par chacune des imprimantes, le collège Mendès France apporte désormais sa pierre à l'édifice de solidarité nationale.

Crédits photo : Marieke Failla

Pour aller plus loin

Retour au sommet