EMPLOI | MÉTROPOLE
7 janvier 2021

Le vélo pour retrouver le chemin de l'emploi

À Quesnoy-sur-Deule, une opération « Mobilité et insertion par le vélo » permet aux allocataires du Revenu de Solidarité Active d'accéder à un moyen de transport doux pour faciliter leur insertion professionnelle.

Le bonheur est à vélo, c'est certain... Et l'emploi peut aussi être au bout du chemin !

Avec cet objectif en ligne de mire, le Département s'est engagé avec la mairie de Quesnoy-sur-Deûle dans un projet qui vise à lever l'un des principaux freins à l'emploi pour les allocataires du Revenu de Solidarité Active : la mobilité.

Retrouver de la mobilité pour accéder à ses droits

Retrouver de la mobilité sur ce territoire semi-rural permet dans un premier temps aux personnes en situation précaire d'accéder tout simplement à leurs droits : se rendre à la CAF, à la CPAM, au Centre des impôts... Des démarches essentielles qui leur permettent ensuite de se mettre en recherche d'emploi , explique Marie Grandel, assistante sociale à l'Unité Territoriale de Prévention et d'Action Sociale (UTPAS) d'Halluin.

Référente RSA sur le territoire, Marie Grandel a rejoint le projet porté par les mairies de Quesnoy-sur-Deûle et Deulémont. En tant que partenaire, elle oriente les usagers de l'UTPAS concernés, pour que ce qui est un premier coup de pédale vers l'insertion professionnelle.

"Le vélo ça change tout pour moi !"

Avec l'atelier mis en place par la mairie, j'ai pu réparer mon vélo gratuitement, revoir le code de la route et ça change tout ! , raconte Pacale Rosseel. Cette allocataire du RSA n'a pas le permis voiture, retrouver de la mobilité grâce au vélo lui ouvre aujourd'hui de nouvelles perspectives.

Le vélo permet de bouger, d'aller voir ma référente RSA, de faire des démarches administratives, de démarcher les employeurs et même d'occuper des petits boulots

Pascale, allocataire du RSA

Pascale a même appris à changer une roue, et saura bientôt réparer des freins, pour être complètement autonome en cas de pépins.

L'aide Activ'emploi

En complément de ces initiatives locales, et pour faciliter la reprise d'activité, le Département a mis en oeuvre une aide spécifique : Activ'emploi.

Dans une limite de 150 euros par an, elle permet de financer pendant les premiers mois des frais liés :

  • aux déplacements (cartes de transports par exemple, location d'un véhicule)
  • à la garde des enfants
  • à l'acquisition de petits matériels professionnels

Bon à savoir : les allocataires du RSA qui débutent une activité professionnelle dans le secteur des services d’aide à domicile et à la personne pourront bénéficier d'un dispositif renforcé. L'aide pourra alors s'élever à 300 euros au total. Une participation de 30 euros mensuels pendant 12 mois pourra en plus être demandée pour une financer la location d'un véhicule avec option d’achat. Un vrai coup de pouce pour ce métier qui nécessite au quotidien une grande mobilité !

L’an dernier, 1 400 allocataires ont bénéficié d’Activ’emploi.

Vous êtes allocataire du RSA et vous venez de retrouver un emploi ? Parlez-en à votre coach emploi, votre référent RSA ou votre conseiller Pôle Emploi !

Et bientôt un repair café

A Quesnoy-sur-Deûle, 150 participants ont déjà eu recours à l'atelier de réparation, grâce aux précieux conseils de l'association Jantes du Nord. 

Pour pérenniser cette initiative, la mairie cherche désormais un local et des subventions pour monter un repair café dans les prochains mois. Il sera animé notamment par des allocataires bénévoles, qui aideront à leur tour d'autres personnes dans le besoin.

Une initiative solidaire et durable ! 

Crédits photo : Dominique Lampla

Pour aller plus loin

Retour au sommet