AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE , ENVIRONNEMENT | FLANDRE MARITIME, MÉTROPOLE
29 décembre 2020

Ils ont saisi le pouvoir des fleurs

La commune de Verlinghem et le camping des sources de la Hooghe-Moote, à Ghyvelde, font partie des lauréats 2020 de la démarche de labellisation des Villes et villages fleuris. Chacun a atteint l'excellence à sa manière cette année. Voici comment.

Viser le label Villes et villages fleuris, c'est d'abord être animé d'une double volonté: améliorer le cadre de vie tout en préservant la nature.

Cette année, 75 communes, campings, gîtes, chambres d'hôte ou particuliers ont été récompensés dans le Nord pour leur investissement. Parmi les villes et villages, la commune de Verlinghem est la seule à avoir décroché la mention "Excellence", qui lui ouvre la voie des célèbres fleurs.

Eco-pâturage et mares pédagogiques

De la première en l'occurrence après... neuf ans d'efforts ! Car ce label exigeant récompense un investissement qui va bien au-delà de l'installation de pots de fleurs

C'est une grande fierté pour nous qui valorise le travail des agents municipaux qui s'investissent au quotidien , raconte Benoît Bourel, premier adjoint au maire en charge de la transition énergétique, écologique et citoyenne.  

Nous avons mis en place un vrai plan d'action en faisant notamment de la gestion différenciée sur les différents espaces de la communes, en fonction de chaque usage

Benoît Bourel, premier adjoint au Maire de Verlinghem en charge de la transition énergétique, écologique et citoyenne

Embellissement de chapelles avec des massifs de fleurs, entretien des cheminements piétons, aménagement de mares pédagogiques et de zones d'éco-pâturages pour accueillir des ânes et moutons... la liste des initiatives est longue.

Accompagnée par le Département dans le changement de ses pratiques à travers des formations techniques (coupes respectueuses, actions environnementales), la commune n'utilise plus de produits phytosanitaires pour entretenir ses espaces verts et trouve des solutions au quotidien pour embrasser une démarche globale autour de la transition écologique.

Camping et réserve écologique

Au camping des sources de la Hooghe-Moote, distingué également cette année par une mention "Excellence", l'écologie est une affaire de famille. Une histoire de 30 ans même.

C'est d'abord celle de Françoise Maes et de son mari, qui ont démarré le camping sur un terrain qui comptait 4 ou 5 peupliers au tout début , se souvient Françoise.

Difficile à croire aujourd'hui... Sur 12 hectares, des milliers d'arbres ont été plantés au fil des ans, des étangs aménagés, des centaines d'espèces d'arbustes, de fleurs ont investi le site, encourageant une biodiversité exceptionnelle. 

Nos campeurs sont heureux de reconnaître les mésanges, les rouge-gorge, les chardonnerets

Maryline Maes-Poidevin, co-gérante du camping

Les campeurs, qui disposent de parcelles florales de 150 à 200m², sont invités à mettre la main à la pâte, avec les conseils avisés des spécialistes de la maison. Nous avons deux personnes à temps plein pour entretenir le site, c'est le premier budget du camping, mais ça en vaut la peine , explique Maryline Maes-Poidevin, qui gère aujourd'hui le site avec son frère.

Sensibiliser les campeurs

Ici, la nature conserve tous ses droits, quitte à déplaire, parfois, en expliquant, toujours.

Lorsqu'un arbre meurt, on ne l'enlève pas forcément. Il peut accueillir des piverts et faire un excellent hôtel à insectes naturel. Il y aura toujours une partie sauvage.

Maryline Maes-Poidevin

Pour sensibiliser les locataires, des nichoirs à oiseaux ont été offerts aux campeurs lors d'une saison précédente.

Un autre projet est à l'étude pour installer une ruche à proximité. Les abeilles, essentielles à la préservation de la biodiversité, trouveraient en effet de quoi se régaler au camping entre mars et octobre.

Pour aller plus loin

Retour au sommet