FAMILLE SANTÉ | TOUT LE DÉPARTEMENT
5 avril 2020

Coronavirus : ces entreprises nordistes engagées contre l'épidémie

En cette période de pandémie, de nombreuses entreprises de notre territoire ont fait évoluer leur production pour s'adapter à la demande de masques, de gel hydroalcoolique, de vitrines en plexiglas... En voici quelques exemples.

C'est actuellement le liquide le plus convoité de France. La production de gel hydroalcoolique est sous tension depuis plusieurs semaines, poussant de nombreuses entreprises à en fabriquer ou à démultiplier leur production.

C'est notamment le cas des laboratoires Anios à Sainghin-en-Mélantois.

Leader européen sur le marché du gel

Spécialisée depuis plus d'un siècle dans la fabrication de produits antimicrobiens, l'entreprise, déjà leader européen du marché du gel hydroalcoolique, a renforcé depuis le début de la crise, sa production.

450 personnes travaillent d'arrache-pied, 24h / 24 et 7 jours sur 7 à produire 250 000 litres par jour, en priorité pour le secteur hospitalier.

Lavage de mains avec flacons de gel hydroalcoolique.
Un geste indispensable : se laver les mains, grâce au gel hydroalcoolique, fourni par de nombreuses entreprises du Nord.

Le masque, autre priorité

Implantée à Saint-André-Lez-Lille, l'entreprise textile Lemahieu travaille elle avec le CHU de Lille pour produire un masque lavable en tissu, le Garridou. Son efficacité a été testée; il reste cependant utilisé en complément des masques homologués.

En lieu et places de sous-vêtements, spécialité habituelle de l'atelier, une quinzaine de couturiers, tous volontaires produisent désormais plus de 3 000 exemplaires quotidiennement.

Bien d'autres entreprises nordistes se sont tournées aussi vers la fabrication de masques, comme Mortelecque à Provin ou Teuf Confection à Tourcoing.

Quant aux élastiques, indispensables à ces productions, le groupe Fauchille, à Comines, se charge d'en fabriquer des millions !

Décathlon se jette aussi à l'eau

Plus surprenant, l'entreprise nordiste Décathlon, poids lourds nordiste des équipements sportifs, a vu l'une de  ses créations, le masque de plongée Easybreath, connaître un destin... inattendu.

L'invention a en effet été remarquée par une société italienne, Isinnova, qui a eu l'idée de l'utiliser comme masque respiratoire. Depuis, la société a stoppé la commercialisation de ce masque auprès du grand public pour réserver ses stocks aux établissements de santé.

Le pare-postillons, nouvel enjeu de la lutte anti-coronavirus

Progressivement, on l'a tous constaté, les commerces, petits et grands, se sont équipés de vitres en plexiglas permettant de protéger commerçants et clients.

Une entreprise de Templeuve-en-Pévèle, BGM Concept, s'en est fait une spécialité, tout comme la société Mazal à Wormhout.

Dans l'urgence, ces entreprises, et bien d'autres, ont réussi à reconvertir rapidement leurs activités premières au profit de la lutte contre le COVID-19, démontrant une nouvelle fois le dynamisme du tissu économique local et son esprit de solidarité.

Crédits photo : Département du Nord - Cédric Arnould

Pour aller plus loin

Retour au sommet