AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE | DOUAISIS
19 janvier 2021

Ça roule pour les cyclistes entre Râches et Flines-lez-Râches

Sécurisé et plus agréable. Le parcours entre Râches et Flines-lez-Râches sur la RD 938 dans le Douaisis bénéficie depuis quelques semaines d'une nouvelle piste cyclable. Un aménagement très attendu des usagers.

Les travaux de cette nouvelle piste à double sens, longue d'un kilomètre, sont terminés depuis la fin 2020.

Le chantier a également permis l'aménagement du carrefour formé par la RD 938 et la rue du Bois, à Râches, avec la création d’un tourne-à-gauche et la sécurisation de la traversée piétonne.

La chaussée a également été entièrement refaite sur cet axe fréquenté quotidiennement par 12 à 15 000 véhicules.

Sécuriser la pratique cyclable

Ca roule assez vite sur cette route, c'est une belle ligne droite, constate Sébastien sur son VTT, Je viens de Coutiches, et avant je ne passais pas par ici, car c'était dangereux. Aujourd'hui, ce serait dommage de ne pas l'utiliser, d'autant que ça permet aussi d'utiliser des voies transversales. C'est largement mieux !

Maintenant on est bien protégé, notamment avec les butées en béton

Sébastien, cycliste

Au niveau du carrefour nouvellement créé, les cyclistes pourront par ailleurs accéder à tout un réseau cyclable et chemins de randonnée, notamment le long de la Scarpe, en toute sécurité.

Illustration
Sébastien, adepte du VTT, emprunte la nouvelle piste cyclable en toute sécurité.

Pour François, qui arpente la piste cyclable pour la première fois en compagnie de ses deux fils, le balisage permet d'emprunter de petits chemins et d'aller par exemple le long de la Scarpe. C'est une bonne initiative, c'est très bien d'avoir fait ça, et d'intégrer le vélo un peu partout.

Ces aménagements ont été financés à hauteur d'un million d'euros par le Département dans le cadre du plan départemental cyclable, et 160 000 euros par l'Etat.

Grâce aux clauses d'insertion prévues par les marchés départementaux, les entreprises chargées de la réalisation des travaux ont employé des personnes inscrites dans un parcours d’insertion pour un total de 163 heures.

Crédits photo : Cedric Arnould

Pour aller plus loin

Retour au sommet